Accompagnement des transformations

Au fond, la question, au cœur du désir et de la volonté de faire émerger subsidiarité, liberté, responsabilité, dignité & efficacité « du sein » d’une organisation, pourrait s’exprimer ainsi :

Comment toucher les « cœurs et les esprits » pour des transformations réelles, profondes et durables d’attitudes et de comportements… « pour de vrai » ?

C’est d’une transformation culturelle et organisationnelle en profondeur et sur la durée qu’il s’agit.

Les démarches de transformation culturelles et organisationnelles trouvent leur chemin – un chemin très spécifique pour chaque collectivité humaine qui se met en mouvement – au sein des quatre « territoires de transformation profonde » décrit par le schéma ci-après (inspiré de l’approche intégrale de Ken Wilber et de « Reinventing organizations » de Frédéric Laloux).

L’élément le plus important du tableau est la flèche circulaire en son centre. Elle montre que chaque mouvement envisagé ou réalisé comporte 4 dimensions qui vont le freiner ou le stimuler : ainsi « se mettre en mouvement pour de vrai » requiert un travail d’accompagnement sur 4 dimensions :

  • Ce qui se passe dans « le for intérieur » de chacun, entre peurs, croyances et aspirations.
  • Ce qui se passe dans « la culture collective », croyances / routines plus ou moins inconscientes qui freinent ou stimulent les initiatives individuelles et les mouvements collectifs.
  • Les bascules personnelles concrètes dans la pratique du pouvoir donné ou pris.
  • Les initiatives individuelles ou collectives nouvelles, avec des effets de « prototypage » et de « catalyseur de transformation ».
  • Et, quand c’est mûr, ou quand les circonstances s’y prêtent ou le réclament, les transformations organisationnelles plus radicales : on pourrait appeler cela « le temps des grandes manœuvres ».

Il s’agit de travailler en profondeur sur la durée :

  • En privilégiant une approche émergente.
  • En accompagnant avec bienveillance et exigence les acteurs dans une transformation personnelle au service d’une transformation collective.
  • En respectant les libertés de chacun.
  • En laissant à chacun le temps de faire son propre chemin.

Et du coup, les porteurs de la démarche résistent à la tentation du process : chercher à embarquer tout le monde en même temps.

Leviers d’accompagnement aux 4 territoires

Ces leviers correspondent à notre expérience de démarches. Mais toujours, ils seront à coconstruire et ajuster en permanence.

  • Lancer et entretenir une « dynamique de l’appel »
  • Susciter un groupe de volontaires transformeurs
  • Susciter et renforcer un sens et une vision partagés
  • Susciter des prototypes avec pollinisation, puis cristallisation
  • Chercher des catalyseurs de transformation
  • Accompagner sur la durée les managers et porteurs de projet dans l’adoption d’une posture d’accompagnateur individuel et collectif
  • Poser collectivement un cadre, des règles d’or, des partis pris transformants
  • Susciter une culture de l’accompagnement au-delà des managers
  • Faire émerger une nouvelle gouvernance, de nouvelles pratiques de subsidiarité et de prise de décision.
  • Piloter la démarche

Et tout cela en co-construction, un pas après l’autre dans l’énergie d’une vision partagée…

Attention

Une démarche de transformation comporte inévitablement sa part de résistances, voire de souffrances. Prendre en compte les 4 territoires de façon systémique, c’est limiter celles-ci au strict minimum. Oublier un territoire, c’est créer une brutalité inutile. Ce n’est pas la vitesse, ou les « sauts en parachute » qui créent cette brutalité inutile : c’est la non-prise en compte systémique des 4 territoires.