Entreprise libérée : Quelle conséquence pour le service RH ?

Chez GT Location, un service RH libéré : interview de David Bordessoules, Directeur de l’Innovation ex-Directeur des Ressources Humaines de GT Location

 

Alix-Anne Picault : « un service RH "libéré", c'est quoi ? » 

David Bordessoules : « Mon équipe Ressources Humaines se compose de 4  Responsables Juridique, Paie, Formation, Prévention-Assurances, et une Assistante de Direction. Chacun manage sa propre équipe, au service de 8 filiales. Notre cœur de métier chez GT Location c’est la location de véhicules industriels avec conducteur. Le service gère 1600 personnes. Un service ressources humaines libéré, ça veut dire qu’il n’a plus de hiérarchique. Ils n’ont plus de chef. Ils font partie du Comité de Direction à tour de rôle, et confrontent leur décision directement avec le PDG. »

 

Lire la suite

Chroniques de la libération

Les dirigeants de niveau 5

Nous  citons souvent le livre de Jim Collins " De la Performance à l'excellence " - publié au Village Mondial – « Good to great » en anglais - décidément le titre anglais sonne mieux qu’en français. Il offre en effet nombre de parallèles saisissants avec les  "Fondements humains du leadership ".
Jim Collins distingue 5 niveaux de dirigeants, le niveau 5 étant caractérisé par ceux qui ont su « édifier l’excellence durable de leur entreprise grâce à un mélange paradoxal d’humilité sur un plan personnel et de volonté sur un plan professionnel. 

Lire la suite

Devenir plus un leader libérateur

Citons encore Jim Collins  (voir notre précédent article «Les dirigeants de niveau 5 »)  : « J’ai évoqué récemment la découverte du niveau 5 devant un aréopage de cadres supérieurs. Une femme, qui venait d’être nommée PDG de son entreprise leva la main et dit : « Vous m’avez convaincue au sujet des dirigeants excellents. Ce qui me dérange, c’est que quand je regarde dans mon miroir, je sais que je n’ai pas atteint le niveau 5, pas encore en tout cas.  J’ai eu ce poste en partie à cause de mon ego. »

Lire la suite

Leadership de niveau 5 et Force du roseau

« Nous étions au vert, en comité stratégique, quand le président prit ainsi la parole : « Il me semble qu’au sein de notre entreprise, nous ne reconnaissons pas assez la valeur de l’échec comme source de progression. Nous ne partageons pas assez  nos épreuves et nos difficultés, nous ne relisons pas assez les heures sombres de notre histoire, afin d’en tirer les leçons. Et je ne souhaite pas m’exclure de cette démarche. »

Lire la suite

Copyright Toscane 2012 - Mentions légales - Témoignages et liens